Valaam, l'archipel des moines (un documentaire de François Lespés)

Référence : 699 782-2

DVD

Description :

 Il y a ici une Paix qui n’est pas de ce monde »

Père Séraphim, moine de Valaam

 

Valaam, archipel d’une cinquantaine d’îles, figées six mois par an dans les glaces de l’immense lac Ladoga, abrite le plus ancien monastère de Russie.

Fondé selon la tradition au 11ème siècle, la prière du monastère de Valaam s’est interrompue pendant près de 50 ans, lorsque le régime communiste expulsa les moines de l’île dans les années 1940.

Mais en 1989, six moines accostent à Valaam, pour restaurer une vie monastique dont le fil a été brisé. 23 ans plus tard, ils sont près de 150, et la plupart des églises dévastées ont été rebâties.

Ce documentaire propose de découvrir la vie quotidienne des moines de Valaam, dans le grand monastère principal, et dans les ermitages perdus dans les bois des îles alentour.

Travail manuel, peinture des icônes, grandes liturgies dans la nuit : une vie de combat permanent avec soi-même, ancrée dans l’obéissance et la prière perpétuelles.

Portrait d’une foi en pleine renaissance, qui fait de ce lieu hors du commun, le symbole de l’impressionnant réveil spirituel de toute la Russie…

« Voici le Ladoga, immense lac gelé plusieurs mois par an, au nord-ouest de la Russie. Le voyage qui m’amène ici a commencé il y a une vingtaine d’années. Ma quête spirituelle m’avait alors conduit dans un monastère orthodoxe, en Angleterre. Dans la lumière des cierges refl étée sur les icônes, je découvrais, émerveillé, un monde inconnu. Une spiritualité d’une profondeur et d’une beauté inouïes, puisant ses racines dans les plus antiques traditions chrétiennes. Parmi ces hommes en noir aux longues barbes, j’avais remarqué le Père Séraphim, un moine français dont le rayonnement de paix et de douceur m’avait impressionné. Au fi l des années, son souvenir a nourri mon admiration grandissante pour l’orthodoxie.

Après 70 ans d’éclipse sous le régime communiste, cette foi orthodoxe renaît de façon spectaculaire en Russie. J’ai décidé d’aller à sa rencontre. Si j’ai choisi le monastère de Île de Valaam, c’est qu’en plus de son immense réputation en Russie, j’y ai retrouvé la trace du Père Séraphim, que j’espère revoir.

Après deux ans d’attente, j’ai enfin obtenu l’autorisation du supérieur du monastère. Il accepte que je vienne avec ma caméra, filmer la vie de ces moines. »

- François Lespés


Vous pouvez acheter cet album sur :

Valaam, l'archipel des moines (un documentaire de François Lespés)